Travaux

En exercice à Venise, 2013

Performance

Présentée le 30 mai 2013 à l'occasion des journées d’ouverture de la 55e Biennale de Venise par la Galerie de l'UQAM et le Conseil des arts et des lettres du Québec avec la collaboration de la Délégation du Québec à Rome.

Commissariat: Louise Déry

«Il s’agit d’une occasion exceptionnelle de marquer la présence de l’artiste autrement dans un contexte complexe et étourdissant où la visibilité - voir et être vu - oblige l’épreuve et le dépassement. C’est ce rapport à la visibilité, ou plutôt en quoi il travaille et transforme la figure de l’artiste, qui constitue le filon principal.»

«C'est la première fois que je me livrerai à une performance aussi longue et que je le ferai à l'extérieur, dans un contexte où y a beaucoup d'inconnu. La performance sera réalisée en trois phases, dont chacune fera bien une heure. Je ne sais pas comment les gens vont réagir et s'ils chercheront à interagir avec moi, et je ne sais pas non plus à quel point je serai désorientée dans mes déplacements.» Source: Raphaëlle de Groot, communiqués de presse du 13 février et du 21 mai 2013, Galerie de l’UQAM.

 

Raphaëlle de Groot en performance à Venise
Durée de 30 minutes
Présenté en primeur le 2 décembre 2013 à la Galerie de l’UQAM et lors du 32e Festival international du film sur l’art 2014 dans la programmation Expérimental - Perspectives 3 sous un commissariat de Nicole Gingras

«Le travail de la caméra, confié à Frédéric Lavoie, avait pour objectif de capter les faits saillants de la performance de la manière la plus juste possible. Le film témoigne donc des trois phases de la performance : la métamorphose de la figure dans les Giardini de la Biennale, la déambulation jusqu'en bordure du grand canal et la procession en gondole [...] Le spectateur comprendra que c'est la notion de travail qui est mise en évidence dans ce projet de performance, avec sa part de risques, de difficultés et d'épreuves physiques. Le film montre combien la performance de Raphaëlle de Groot [...] s'est révélée une expérience aux accents très variés pour les observateurs qui l'ont suivie à Venise.» Source: Galerie de l’UQAM, communiqué de presse du 21 novembre 2013

  • Thérèse St-Gelais, «Raphaëlle de Groot et moi», Spirale, n. 247, hiver 2014, p. 58-59.
  • Sylvette Babin, «Raphaëlle de Groot, En exercice à Venise», Esse, n. 80, hiver 2014, p.82-85.
  • Déry, Louise, «Raphaëlle de Groot: Récits d’autrui», Raphaëlle de Groot. La réserve, Rome: Z2O Galleria – Sara Zanin, 2013. (catalogue d’exposition)
  • Nathalie Petrovski, «Venise, l’argent et le Québec», La presse, Montréal, 3 juin 2013
  • Marie-Ève Charron, «Une mascarade pas comme les autres», Le Devoir, Montréal, 31 mai 2013
  • Leah Sandals, «Raphaëlle de Groot: An Artful Wanderer in Venice», Canadian Art, affiché le 31 mai 2013

 

 


Raphaëlle de Groot est représentée par la Galerie Graff (Montréal) et la Z20 Galleria | Sara Zanin (Rome)

© Tout le contenu de ce site, en particulier les reproductions d'Œuvres, est protégé par le Droit d'auteur.